23.04.2020

Prêt voiture occasion au meilleur taux

prêt voiture occasion

Avant d’acheter une voiture d’occasion, vous devez bien réfléchir au type de véhicule que vous désirez acheter. Est-ce une voiture d’occasion de moins de 3 ans ou une voiture d’occasion de plus de 3 ans ? Choix important car le taux d’intérêt de votre prêt voiture occasion en dépendra ! Est-ce préférable d’acheter votre véhicule auprès d’un garage ou chez un particulier ?

Autant de détails qu’il est important de bien comprendre avant de faire votre choix.

Dans cet article, vous apprendrez tout ce dont vous savoir pour prendre la bonne décision !

Le taux prêt voiture occasion dépend de l’âge du véhicule

L’âge de la voiture que vous désirez acheter est le premier point important que vous devez prendre en considération. celui-ci est calculé par rapport à la date de 1ère mise en circulation.

Si la voiture est âgée de moins de 3 ans, vous pourrez bénéficier d’un prêt voiture neuve. Par contre, si celle-ci a plus de 3 ans, vous devrez contracter un prêt voiture occasion.

A titre d’exemple, voici quelques taux pratiqués sur le marché belge en ce qui concerne les voitures d’occasion.

Voitures âgées de moins de 3 ans

Voitures âgées de plus de 3 ans

Les exemples repris ci-dessus montrent les taux planchers auxquels vous pourriez prétendre. Mais, vous devez savoir qu’il n’est pas rare, pour un prêt voiture occasion de plus de 3 ans, d'obtenir un taux d'intérêt allant de 5,45% à 7,49% dans certains organismes de crédit.

Achat dans un garage ou chez un particulier ?

C'est pour moi le deuxième point important que vous devez prendre en considération avant d'acheter votre votre voiture. Des avantages et des inconvénients existent dans les deux cas.

Avantages du garage

  • Garantie obligatoire de 12 mois
  • Peut vous rassurer contre les vices cachés (si carnet d'entretien)
  • Essai possible de la voiture convoitée avant achat

En ce qui concerne la garantie de conformité, celle-ci est divisée en deux périodes de 6 mois. Si un problème survient pendant la première période, le problème sera considéré comme étant existant à la vente du véhicule et donc, le vendeur devra lui-même effectuer les travaux de remise en conformité. Par contre, si le problème survient lors de la seconde période, vous devrez prouver que ce problème était existant au moment de la vente.

Profitez gratuitement de nos conseils, inscrivez-vous !

Rechercher un article
par type de prêt